Soil, un polar déjanté !

Le 2 mars 2011. Auteur: Isabelle Godard  
Article classé dans BD - Manga, Culture

Mais non, manga n’est pas synonyme de littérature aussitôt lue, aussitôt oubliée ! On vous l’a déjà démontré avec Je ne suis pas mort, ou encore Sakuran pour ne citer que deux petits exemples… Soil est un ouvrage à part, un polar tout ce qu’il y a de plus noir et angoissant, aux prémisses alléchantes… Que je vous conseille sans hésiter !

Soil-1-ankamaSoil. Une petite ville sans histoires, aux habitants travailleurs et faciles à vivre, un havre de paix aux parterres fleuris où les gardiens font leur tournée en bicyclette, dans un calme édénique… Oui mais… Oui mais quand une famille entière disparaît sans laisser de traces, c’est la panique à bord. Dépêchés rapidement, des enquêteurs se cassent les dents sur une évidence incontournable : il n’y a pas d’indices, pas de mobile, pas de traces, à part une mystérieuse colonne de sel dans la chambre d’une petite fille… Pour se fendre d’un pléonasme, l’enquête n’a pas fini de commencer !

L’angoisse de la normalité

Qu’elle est tranquille, la petite ville de Soil, plantée dans un décor immuable et si bien tracé. La disparition de tout une famille sème la zizanie dans cette micro-société bien ordonnée, au point qu’on se demande ce qui est le plus étrange, de cet événement ou des réactions anodines et blasées des habitants. Soil est le type même de ces cités dans lesquelles la normalité vous colle le frisson, digne des plus intéressants romans d’anticipation où le fantastique fait office de quotidien.

L’étrangeté de cette enclave au milieu du monde va même jusqu’à un comique noir et grinçant, avec ses détectives incapables (le couple de la stagiaire maladroite et son chaperon harceleur accro aux odeurs de pieds est impayable), ses personnages incongrus dans un univers léché (une mendiante plus savante qu’il n’y paraît, un mystérieux personnage observateur affublé d’un masque…)… Ce que nous réserve Soil est du domaine de l’impossible et du pensable, des secrets éventés aux relents nauséabonds, un truc qui vous colle aux méninges tant qu’on n’a pas un tant soit peu résolu de soi-même ce malaise ambiant sans raison apparente.

Le dessin en est appuyé et très noir, les personnages bien « encrés » dans une réalité intrusive et menteuse. Soil est le petit grain de sel qu’on aime dans une lecture, quand tout part un peu dans tous les sens, que l’on perd l’équilibre de son livre et qu’on ne demande qu’une chose, la suite.

Alors, à suivre…

Soil, de Atsushi Kaneko, éd. Ankama, 8,55 euros.

(Atsushi Kaneko est notamment l’auteur de Bambi (IMHO)). Soil, série terminée au Japon, est prévu en 11 volumes. Le second tome vient de paraître.

Partager cet article:
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • Add to favorites
  • email
  • MySpace
  • Netvibes
  • RSS
  • Twitter

Commentaires

2 réponses à “Soil, un polar déjanté !”
  1. je note… bien envie d’y jeter un oeil..

  2. Wax dit :

    Ce manga a l’air intéressant, je me demande ce qu’il y a derrière l’impossible !

Donnnez votre avis

Dites-nous ce que vous en pensez...
et si vous souhaitez votre avatar avec votre commentaire, allez sur gravatar!