Cet hiver, je chouchoute mes plantes !

Le 30 novembre 2010. Auteur: Monique Chaufferin  
Article classé dans Arts de vivre, Jardinage

Le froid est là et l’hiver va s’installer. Vous restez au chaud, vous sortez les écharpes et les manteaux, bref vous vous protégez. Mais vos plantes, à l’intérieur ou à l’extérieur, comment vont-elles passer l’hiver ? Voici quelques conseils.

À l’extérieur

Les plantes vivaces : elles résistent bien à l’hiver, sauf si le gel persiste plus de 10 jours d’affilée, jour et nuit, mais c’est assez rare. Les vivaces les plus connues sont les géraniums vivaces dont certains arborent un feuillage rouge magnifique en ce moment, les hellébores dont les bourgeons de fleurs commencent à pointer leur nez, les rosiers en pleine terre ou en pot, les giroflées, les fushias vivaces, les campanules qui, elles, sont encore en fleurs. Pour toutes celles-ci, pas de soin particulier sauf de les nettoyer en enlevant les feuilles et branches mortes et attendre le printemps pour les voir se réveiller.

Néanmoins pendant l’hiver, les plantes ont besoin d’eau car le froid est sec, et les plantes peuvent être assoiffées. Lorsque la terre apparaît sèche, arrosez-la modérément, toujours dans le milieu de la journée et seulement si le sol n’est pas gelé. Surveillez attentivement l’humidité du sol surtout si le vent souffle, ce qui est de plus en plus fréquent.

P1000745Les plantes annuelles : elles vous ont ravies tout l’été mais elles ne survivront pas au gel. Soit vous les jetez (dans un compost ou à la déchetterie) soit vous les rentrez à l’abri mais sous certaines conditions. En effet, les plantes ont besoin d’une période de dormance c’est-à-dire une période de ralentissement de la végétation qui va leur permettre de repartir de plus belle au printemps. Si vous les rentrez dans votre séjour chauffé à 20°, elles vont continuer à croire que c’est la belle saison et produire feuilles et fleurs ce qui va les épuiser. Le mieux est donc de les stocker dans un espace abrité du froid, avec un peu de lumière et d’attendre tranquillement le réchauffement des températures extérieures. Surveillez qu’elles ne se dessèchent pas trop mais arrosez-les parcimonieusement. Si quelqu’un dans votre entourage possède un hangar, un appentis ou si vous avez une pièce non chauffée et pas trop sombre, voire une véranda, c’est l’endroit idéal. Vous pourrez y conserver fushias, pélargoniums, hibiscus, laurier rose.

P1000738Si vous ne possédez pas d’endroit de stockage ou si vos plantes ne sont pas transportables car trop volumineuses, vous pouvez les protéger avec un voile d’hivernage que vous trouverez en jardinerie. Vous les entourez généreusement en ménageant un petit accès au pot pour les arroser de temps en temps mais moins souvent que les plantes qui restent à l’air libre.

Attention : ne rentrez jamais une plante à l’intérieur si le froid est déjà installé car elle ferait un choc thermique et mourrait dans les 3 jours. Si vous n’avez pas encore rentré vos plantes gélives faites le choix de les couvrir d’un voile d’hivernage.

Si vous avez planté des bulbes de printemps, vous aurez de l’animation permanente sur vos bords de fenêtres et vos balcons. Entre les campanules qui vont fleurir jusqu’à mi-décembre, les pensées qui vont durer jusqu’à fin janvier et les crocus qui vont prendre la relève dès février, vous ne resterez que quelques jours sans fleurs. Au printemps, les plantes que vous aurez préservées durant l’hiver, se réveilleront et refleuriront tout l’été.

À l’intérieur.

Les plantes d’intérieur sont plus faciles à gérer. Il faut surtout prendre garder au changement d’atmosphère lorsque le chauffage fonctionne. En effet, l’air de nos appartements est assez sec. Les plantes ont donc soif et meurent souvent lors de la mise en chauffe des logements, tout simplement parce qu’on oublie de les arroser.

P1000748Il est recommandé en hiver de « bassiner » les plantes vertes. Cela consiste à pulvériser de l’eau à température ambiante sur le feuillage à l’aide d’un pulvérisateur. Cela évite que la poussière ne s’accumule sur les feuilles et ça hydrate les plantes. Si les feuilles sont très poussiéreuses, vous pouvez les nettoyer avec une petite éponge à maquillage que vous trempez dans l’eau, toujours à température ambiante. Si votre ficus mesure 1m80, ça va vous prendre un peu de temps. Vous pouvez aussi déposer les plantes dans votre douche et les asperger avec la pomme de douche en pluie très fine. Vous pouvez ainsi bassiner vos plantes 2 à 3 fois dans l’hiver.

Il faut aussi, mais pas seulement en hiver, couper systématiquement les branches ou feuilles mortes ou jaunies. Si vous les gardez c’est de la sève gaspillée. Lorsqu’une plante a manqué d’eau, en quelques jours les feuilles vont devenir jaunes puis marrons. Il est important de les couper. Beaucoup hésitent à faire cette opération car cela déplume un peu la plante. Pourtant il faut le faire. Le côté déplumé sera provisoire et ça permettra à la plante de faire de nouvelles feuilles. Il est également normal que des feuilles jaunissent voire tombent. Une plante est un organisme vivant, des feuilles meurent d’autres naissent.

Prenez soin de vos plantes en hiver, elles vous le rendront au printemps !

Partager cet article:
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • Add to favorites
  • email
  • MySpace
  • Netvibes
  • RSS
  • Twitter

Commentaires

Une réponse à “Cet hiver, je chouchoute mes plantes !”
  1. Jeannette dit :

    Article imprimé !!! merci !

Donnnez votre avis

Dites-nous ce que vous en pensez...
et si vous souhaitez votre avatar avec votre commentaire, allez sur gravatar!